No Land’s Man

VOYAGES ET CAMPEMENTS: sur les traces de l’habitat mobile contemporain en Europe

Héritier des manifestations de la contre-culture rock des années 1960, puis punk dès la fin des années 1970 en Grande Bretagne, le phénomène traveller se diffuse dès les années 1990 en France puis dans toute l’Europe par le biais de la techno clandestine et de ses manifestations festives (raves). De nombreux individus – puisant autant dans les principes du mouvement hippie que dans les idéaux prônés par la culture contestataire critique aux valeurs du système capitaliste – choisissent d’adopter un mode de vie en marge et optent pour de nouvelles valeurs et de nouvelles pratiques, notamment un habitat mobile (camion, fourgon, bus). Poursuivant sur la voie du nomadisme, ils se déplacent dans différentes régions, voire différents pays, pour vivre au gré d’emplois saisonniers et parcourent les festivals. Ce projet de recherche mené par Maude Reitz, doctorante au Laboratoire de sociologie urbaine (LaSUR) de l’EPFL, propose de rendre compte, au moyen d’une ethnographie des routes et des bords de routes, de ce mode d’habiter mobile contemporain. Un travail de terrain multi-site sur une durée de trois ans suivra d’une part les tracés des cheminements de ces nomades contemporains et les traces de leurs installations plus ou moins éphémères. D’autre part, il visera à mettre en lumière leurs savoirs et arts de faire techniques, sociaux et spatiaux en matière d’habitat et de mobilité.

Ce travail de recherche s’inscrit dans le projet « noLand’s man : enquête sur les pratiques et les valeurs d’un peuple invisible », financé par l’Institut de recherche Forum Vies Mobiles,établi à Paris. Sous la direction scientifique du sociologue Yves Pedrazzini (LaSUR, EPFL), ce projet interdisciplinaire associe pour une durée de deux ans le photographe Ferjeux Van der Stigghel (Signatures), l’architecte Sophie Greiller et Maude Reitz pour le volet anthropologique. Il s’appuie sur le travail mené par Ferjeux Van der Stigghel depuis 2008 sur les communautés de travellers français.

About the Author