État de l’art créatif sur la mobilité

Ce projet de recherche est le fruit d’une collaboration entre le Laboratoire de Sociologie Urbaine de l’EPFL et le Forum Vies Mobiles SNCF. Il a pour objectif de réaliser un état de l’art créatif sur des thèmes choisis dans le domaine de la mobilité : les façons d’habiter la mobilité, ses dimensions territoriales et ses imaginaires.

Que sait-on des changements récents de nos sociétés face à la mobilité ? Quel bilan peut-on tirer de cette dernière décennie et comment peut-on faire dialoguer la recherche avec les usagers et les artistes ? Pour y répondre, il s’agira d’établir une synthèse de l’état des connaissances scientifiques dans les thèmes retenus afin d’en identifier les problématiques porteuses. Les résultats permettront de tirer un bilan sur ce que l’on sait de ces changements récents et d’offrir des outils conceptuels et théoriques en vue de nouvelles applications empiriques. Ils faciliteront la mise en place de montages originaux, par leur dimension expérimentale, à l’image d’une collaboration effective entre chercheurs, artistes ou usagers notamment. En intégrant les dimensions artistiques à celles scientifiques et de l’expertise, il s’agit de remettre l’accent sur le poids de l’imaginaire et de l’émotion et de réintroduire la dimension sensible et artistique pour repenser l’action et les projets à venir dans le domaine de la mobilité.

Hanja Maksim est sociologue et a obtenu en 2011 un doctorat ès sciences à l’EPFL sur les liens entre politiques publiques, potentiels de mobilité et inégalités sociales. Elle est actuellement collaboratrice au Laboratoire de Sociologie Urbaine à l’EPFL, au sein duquel elle a participé ces dernières années à divers projets de recherche ainsi qu’à l’enseignement.

Domaines de compétences : mobilité, motilité, politiques publiques et coordination urbanisme-transports, accessibilité, inégalités sociales.

About the Author